Publié : 13 février 2017
Partager

Bonne St-Valentin chers parents !

Aujourd’hui, je commence tout de suite avec une question : À qui avez-vous pensé ce matin en sortant du lit ? À votre amoureux, votre amoureuse ? À vos enfants ? Ou à vos proches peut-être ?

Selon les différentes descriptions de la St-Valentin que j’ai retrouvées sur internet, cette fête semble malheureusement se résumer par la célébration de l’amour dans les couples par « des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. (Wikipédia)»

Je ne peux clairement pas vous cacher ma déception suite à mes nombreuses recherches pour tenter de trouver un sens réel à cet événement. Autre que celui d’acheter des cadeaux. Et pour autrui.[…]

En ce jour de l’amour, j’avais donc envie de vous proposer une autre vision de la St-Valentin. Pourquoi ne pas souligner notre amour propre ? Amour propre, comme dans se considérer soi-même comme la personne la plus importante et s’attarder à notre bien-être.

S’attarder à notre bien-être comme individu distinct. Pas en tant que couple, pas comme ami ou comme parents. Moi, vous, comme nous sommes.

 

 

Les hôtesses de l’air le signalent toujours lors d’un embarquement : S’il y a une urgence, vous devez vous porter secours avant d’aider un voisin. Pourquoi ? Parce que vous êtes la priorité. Tant de gens le comprennent en contexte de danger, mais pourquoi ne pas appliquer ce conseil au quotidien ?

Vous êtes pourtant, pour la plupart, l’outil principal de soutien à votre famille.
[…]
Chers parents « super-héros », en ce 14 février, je saisi l’occasion pour souligner votre amour inconditionnel pour votre progéniture ! Cependant, aujourd’hui, je vous propose un cadeau d’une richesse sans limite : Penser à vous avant de penser à autrui et aimer vous simplement, mais réellement !

Et je termine sur cette citation qui résume bien ma pensée.

« Qui apprend à s’aimer n’a pas besoin de leçon pour aimer les autres. »

– Citation de Raoul Vaneigem

Ah ! Et s’il-vous-plaît, éviter de faire de la St-Valentin une fête commerciale !